mercredi 2 novembre
20h

Bande-annonce

Écoutez les baladodiffusions sur

PREMIÈRE PLUS

En parcourant ce site web, vous en apprendrez davantage sur l'implication et l'allégeance politiques de la population latino-américaine des États-Unis.

Partagez

Comment fonctionne le système électoral américain

Le réalisateur Orlando Arriagada s'est entretenu avec le chroniqueur politique John Parisella au sujet des élections présidentielles américaines. Monsieur Parisella nous parle de la mécanique des primaires, du rôle du collège électoral, des expectatives envers le vote latino et des tendances de l’élection en cours. 

La mécanique des primaires

Le rôle du collège électoral

Les expectatives envers le vote latino 

L’IMMIGRATION À TRAVERS LES ÉPOQUES

HISTOIRE DES LATINOS AUX ÉTATS-UNIS

Le terme latino désigne les Hispano-Américains originaires des différents pays de l’Amérique latine. Ils sont plus de 55 millions à résider aux États-Unis et forment, à 17 %, la minorité ethnique américaine la plus populeuse de ce pays, devant les Afro-Américains. Les trois plus grands groupes démographiques d’Hispano-Américains sont composés de Mexicains, de Portoricains et de Cubains. Leur poids économique et politique est en pleine expansion. Voici quelques faits historiques sur ces vagues d’immigration :

La loi 187 - Le directeur de l’école Woodwrow Wilson High School de Los Angeles, Gonzalo Moraga, revient sur la controverse survenue dans les années 90 entourant l’imposition de la loi 187 aux États-Unis. Cette proposition de loi limitait l’accès aux services médicaux, éducatifs et sociaux aux immigrés illégaux.

LES MEXICAINS

Les Mexicains représentent à eux seuls les deux tiers de la population latino-américaine des États-Unis. Ils vivent majoritairement en Californie et au Texas, des États dans lesquels ils forment un peu plus de 25 % de l’électorat. Cette présence importante s’explique entre autres par la signature en 1848 du traité de Guadalupe Hidalgo, qui a mis fin à la guerre américano-mexicaine. À ce moment-là, le Mexique a accepté de céder aux États-Unis des territoires non organisés d’une superficie de 1,36 million de kilomètres, connus aujourd’hui comme les États du Nouveau-Mexique, de l'Arizona, du Nevada, de l'Utah et de la Californie. On reconnaîtra en outre aux États-Unis l’annexion de la République du Texas, indépendante depuis 1836. Le Mexique a alors reçu en retour une somme de 15 millions de dollars, en plus d’un règlement de 3 millions de dollars en réclamations américaines préalables. Les Mexicains qui habitaient dans ces régions ont acquis la citoyenneté américaine. En 1910, une nouvelle ère a commencé avec l’arrivée de massive de Mexicains qui fuyaient la révolution mexicaine, laquelle s’est prolongée jusqu’à la Grande Dépression de 1930. Aussi, de 1942 à 1964, le programme Bracero a autorisé le transfert en territoire américain d’un million de travailleurs mexicains, qu’on a intégré au marché du travail avec un permis de séjour.

 

LES PORTORICAINS

Les Portoricains forment quant à eux la deuxième plus grande présence démographique de Latino-Américains aux États-Unis (9,5 % de la population totale). Ils sont répartis le long de la côte est, entre New York et la Floride. Le 25 juillet 1898, lors de la guerre hispano-américaine, les Américains ont envahi Porto Rico après le débarquement de Guánica. Le 10 décembre 1898, le Sénat américain a ratifié le traité de Paris, signé entre les États-Unis et l'Espagne : en échange de 20 millions de dollars, celle-ci a alors cédé ses dernières possessions d'Amérique latine, dont Porto Rico.


LES CUBAINS

Les Cubains, dont le fief se trouve en Floride, constituent le troisième groupe démographique en importance aux États-Unis, pour une représentation latino-américaine globale de 2,7 %. Cuba faisait jadis partie de l'empire colonial espagnol. Une série de rébellions au 19e siècle a manqué de renverser le pouvoir colonial espagnol, en plus de faire augmenter les tensions entre l'Espagne et les États-Unis, ce qui a déclenché la guerre hispano-américaine puis finalement conduit à l'indépendance de Cuba, en 1902. 

Les Époques

Previous Next

Les années

La carte interactive vous permet de découvrir des contenus exclusifs relatifs au vote latino dans les États visités par notre équipe lors du tournage de notre documentaire. Les États en question arborent un petit logo de caméra. Aussi, les États en bleu représentent ceux dont la tendance actuelle du vote se veut démocrate ; ceux en rouge, une tendance républicaine (il n’y en a pas pour l’instant) alors que la tendance observée dans les états en gris est encore trop incertaine pour être annoncée.

Démocrates

Al Gore

62% des votes
Démocrates

George W. Bush

35% des votes

 

LES RÉPERCUSSIONS 

DU VOTE LATINO

 

Quelque 27,3 millions de Latino-Américains auront droit de voter à l’élection présidentielle de 2016. Toutefois, ils sont plus de 12,1 millions à ne pas avoir participé aux dernières élections. En Pennsylvanie, au Nevada et en Ohio, par exemple, des États clés dans l’élection, l’augmentation de la population latino-américaine dans les dernières années pourrait avoir une influence sur les résultats finaux. La Floride, fief des Latino-Américains habitués à voter pour les républicains, pourrait quant à elle changer d’allégeance.

 

Voyez la répartition de ces électeurs latino-américains grâce à notre carte interactive.

 

Élection présidentielle américaine

Découvrez l’importance des Latino-Américains au fil des différentes campagnes électorales.

2015-2016

HillaryClinton

DonaldTrump

Biographie

Née en 1947, Hillary Clinton est l’épouse du 42e président des États-Unis, Bill Clinton. En novembre 2000, elle a été élue sénatrice de l’État de New York, juste avant le départ de son mari de la Maison-Blanche. Elle a aussi été candidate à l’investiture américaine en 2008, mais elle a perdu face à Barack Obama. En janvier 2009, elle a accédé au poste de secrétaire d'État aux Affaires étrangères. En avril 2015, Hillary Clinton a annoncé sa candidature aux primaires démocrates en vue de l'élection présidentielle de 2016. Elle se positionne comme une candidate de centre.

En janvier 2016, on compte plus de 2 500 publicités de campagnes électorales en faveur de Clinton en espagnol.

En septembre 2016, des sondages dévoilent que 77% des Latinos appartenant au groupe des milléniaux voteront pour Clinton.

« Elle promet de ne déporter aucun immigrant sans papier n’ayant pas été condamné pour un crime violent. » - Mark Krikorian, directeur exécutif du Centre d’études sur l’immigration

Biographie

Ce milliardaire de 70 ans a grandi dans le quartier Queens, à New York. Il a d’abord fait fortune dans l’immobilier. Son célèbre Trump World Tower est le plus grand immeuble d'habitation au monde. En juin 2015, il s’est lancé dans la course à l’investiture républicaine, qu’il a remportée, à la grande surprise de tous. Avec ses déclarations fracassantes et ses positions populistes, il réussit à séduire de nombreux Américains.

« Quand le Mexique nous envoie des migrants, on ne nous envoie pas les meilleurs. On nous envoie des cas problématiques, des gens qui traînent leurs problèmes avec eux ici. Ils amènent de la drogue. Ils propagent le crime. Ce sont des violeurs. Même si quelques-uns d’entre eux, j’imagine, sont des bonnes personnes » - Trump, juin 2015

« Ce pays m’a donné tellement d’opportunités. Je n’en aurais pas eu autant si ma mère nous avait élevés au Mexique. Je veux que l’Amérique devienne grande à nouveau. C’est pourquoi, en novembre, je vais voter pour Donald Trump. » - Teresa Mendoza, 44, Mesa, Arizona, au journal the Guardians

2011-2012

Barack Obama

Mitt Romney

Biographie

Premier Afro-Américain à accéder à la présidence des États-Unis, Barack Obama a effectué ses trois premiers mandats politiques au Sénat de l’Illinois, où il a siégé de 1997 à 2004. Passé ensuite au Sénat fédéral, il a annoncé officiellement, en 2007, sa candidature à l’investiture démocrate pour les présidentielles de l’année suivante. Défaisant Hillary Clinton aux primaires du Parti démocrate, Obama a remporté la première de ses deux victoires présidentielles quelques mois plus tard contre John McCain, ce qui a donné lieu à un premier mandat sur fond de crise financière, de récession et de guerre au Moyen-Orient. Cela ne l’a pas empêché d’obtenir un deuxième mandat en défaisant Mitt Romney aux présidentielles de 2012.

En octobre 2012, 69% des électeurs latinos affirment vouloir voter pour Obama. 

Biographie

Fils de George W. Romney, ex-gouverneur du Michigan (1963-1969), Mitt Romney est un homme d’affaires prospère qui a fondé la société d’investissement Bain Capital. Détenant un diplôme en droit de l’Université Harvard, il a tenté en vain sa chance en politique pour la première fois en 1994 dans le but d’obtenir un siège au Sénat sous la bannière républicaine. Il a financé ses campagnes politiques à partir de l’importante fortune qu’il a accumulée grâce à son entreprise. Après avoir été défait par John McCain aux primaires présidentielles de 2008, Romney a remporté l’investiture républicaine de 2012. Les Américains choisiront toutefois de confier un second mandat à Barack Obama.

En octobre 2012, 23% des électeurs latinos vivant au Colorado, en Floride, en Iowa, au Nevada, au New Hampshire, en Ohio, en Caroline du Nord, en Virginie et au Wisconsin affirment vouloir voter pour Romney. 

2007-2008

Barack Obama

John McCain

Biographie

Premier Afro-Américain à accéder à la présidence des États-Unis, Barack Obama a effectué ses trois premiers mandats politiques au Sénat de l’Illinois, où il a siégé de 1997 à 2004. Passé ensuite au Sénat fédéral, il a annoncé officiellement, en 2007, sa candidature à l’investiture démocrate pour les présidentielles de l’année suivante. Défaisant Hillary Clinton aux primaires du Parti démocrate, Obama a remporté la première de ses deux victoires présidentielles quelques mois plus tard contre John McCain, ce qui a donné lieu à un premier mandat sur fond de crise financière, de récession et de guerre au Moyen-Orient. Cela ne l’a pas empêché d’obtenir un deuxième mandat en défaisant Mitt Romney aux présidentielles de 2012.

59% des Latinos ont été contactés par l’équipe d’Obama afin d’être encouragés à voter au terme de la campagne électorale.

Biographie

Vétéran de la guerre du Vietnam, John McCain a fait son entrée en politique en 1982 alors qu’il était élu à la Chambre des représentants de l’Arizona. Après un saut au Sénat en 1986, il a participé, quelques années plus tard, à la réouverture des relations diplomatiques avec le Vietnam aux côtés du sénateur démocrate John Kerry. Battu par George W. Bush aux primaires républicaines de 2000, McCain a coiffé huit ans plus tard Mike Huckabee pour devenir le candidat républicain à l’élection présidentielle de 2008. Il a néamoin perdu cette élection aux mains de Barack Obama.

43% des Latinos ont étés contactés par l’équipe de McCain afin d’être encouragés à voter au terme de la campagne électorale.

2003-2004

John Kerry

George W. Bush

Biographie

Originaire du Colorado, et ayant passé une partie de son enfance à Montréal, John Kerry a obtenu son diplôme universitaire en science politique de l’Université Yale en 1966. L’année suivante, il s’est engagé dans les forces armées américaines pour combattre au Vietnam et il a été décoré de la médaille Silver Star pour ses exploits héroïques. Se positionnant au début des années 1970 contre les actions guerrières, Kerry est passé du militantisme à la politique. Après quelques échecs pour se faire élire à la Chambre des représentants démocratiques, John Kerry est retourné à l’université pour poursuivre ses études en droit et passer son barreau. Il a finalement accédé au Sénat en 1985 et il y est resté jusqu’en 2012, moment où il a été nommé à la tête du département d’État.

En juin 2004, Kerry lance une campagne publicitaire en espagnol pour rejoindre les électeurs latinos.

Biographie

Fils de l’ancien président George H. W. Bush (1989-1993), George W. Bush a vu le jour le 6 juillet 1946, dans l’État du Connecticut. Élu en 1994 et en 1998 au poste de gouverneur du Texas, il a brigué l’investiture républicaine aux primaires de 2000 en damant le pion de justesse au sénateur de l’Arizona, John McCain. George W. Bush a ensuite livré une chaude campagne politique contre le démocrate Al Gore, laquelle a donné lieu à l’un des résultats les plus controversés de l’histoire américaine. Après nombre de recomptages, Bush l’a emporté en étant majoritaire pour ce qui est du nombre de grands électeurs, mais minoritaire en termes de voix.

La campagne « Viva Bush » est mise en place 18 mois avant l’élection pour rassembler le plus grand nombre de vote possible auprès des Latinos.

56% des Latinos protestants ou chrétiens ont voté pour Bush.

1999-2000

Al Gore

George W. Bush

Biographie

Fils d’Arnold Gore, sénateur du Tennessee (1952-1970), Al Gore s’est lancé en politique active en 1976, après des études en droit et une carrière journalistique. Représentant défait aux primaires démocrates de 1988, Gore a choisi de ne pas se représenter à la présidentielle de 1992, mais il a été nommé colistier de Bill Clinton, vainqueur des primaires démocrates. Durant les huit années de Clinton à la présidence, Al Gore a occupé le poste de vice-président des États-Unis. Candidat démocrate à l’élection présidentielle de 2000, Gore a baissé pavillon dans la controverse contre Georges W. Bush avant de prendre graduellement ses distances de la politique pour se consacrer au militantisme. 

« Les valeurs et vertus qui sont au cœur de la latinité – l’honneur et la responsabilité, la foi et la famille, la bienveillance et la communauté – sont les mêmes valeurs qui ont permi de créer une Amérique forte. » - Al Gore, juillet 2000

Biographie

Fils de l’ancien président George H. W. Bush (1989-1993), George W. Bush a vu le jour le 6 juillet 1946, dans l’État du Connecticut. Élu en 1994 et en 1998 au poste de gouverneur du Texas, il a brigué l’investiture républicaine aux primaires de 2000 en damant le pion de justesse au sénateur de l’Arizona, John McCain. George W. Bush a ensuite livré une chaude campagne politique contre le démocrate Al Gore, laquelle a donné lieu à l’un des résultats les plus controversés de l’histoire américaine. Après nombre de recomptages, Bush l’a emporté en étant majoritaire pour ce qui est du nombre de grands électeurs, mais minoritaire en termes de voix.

Lors de sa campagne, Bush propose de renforcer la sécurité à la frontière des États-Unis afin de limiter l’immigration illégale.

33% des Latinos catholiques ont voté pour Bush.